Opinion: Le prochain recensement offre une chance de défendre les écoles anglaises

0606 city chain 1396 when will this run 0414 online 0415


Contenu de l'article

Le recensement de 2021 offrira aux Québécois anglophones une chance de jouer un rôle important dans la protection de nos écoles anglophones.

En effet, de nouvelles questions sont ajoutées pour mieux identifier le nombre de titulaires de droits à l'éducation dans la langue de la minorité dans chaque province et le nombre d'enfants admissibles. Ce sont les meilleures données dont notre communauté peut disposer pour se prémunir contre les décisions de fermeture d'écoles ou de transferts vers les secteurs français prises par la province.

En tant qu'ancienne enseignante à la Commission scolaire English-Montréal et à la Commission scolaire Lester B. Pearson, il était pénible de voir plusieurs de nos écoles être éloignées de la communauté anglophone et de voir ensuite les commissions scolaires du Québec être complètement abolies.

Bien que l'éducation relève généralement de la compétence du gouvernement provincial, les droits à l'éducation dans la langue de la minorité sont fédéraux. En tant que membre permanent du Comité permanent des langues officielles, je faisais partie de ceux qui se sont battus, lors de la dernière législature, pour que Statistique Canada recueille de l'information sur les ayants droit afin que les communautés linguistiques minoritaires partout au pays puissent mieux défendre leur droit d'avoir leurs enfants éduqués dans leur langue officielle.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *