NOURRITURE POUR LA PENSÉE | Carbonisé a prospéré pendant la «nouvelle normalité» | Central Western Daily


commentaire,

2020 est une année que nous pouvons être très heureux de voir dans le rétroviseur. Après les feux de brousse et la sécheresse persistante, une pandémie mondiale dévastatrice était si cruelle qu'elle était presque comique. Cependant, il y a certaines choses pour lesquelles il faut être reconnaissant. Le tourisme intérieur à Orange est plus fort que jamais et les signes de dérive de la population vers la région sont de bon augure pour la scène gastronomique de 2021. Pendant ce temps, Charred Kitchen and Bar a roulé avec les coups de poing, s'est adapté pour reconnaître la «nouvelle normalité» et est devenu la destination gastronomique haut de gamme de la région. Le chef patron Liam O'Brien, né à Orange et élevé à Bathurst, sert une cuisine raffinée et innovante qui peut tenir la tête haute en compagnie des meilleurs des grands centres australiens. Une liste de boissons organisée et distribuée par l'incomparable David Collins garantit que tout ce que les convives de Charred mettent dans leur bouche est d'une qualité exceptionnelle. Les perceptions de la gastronomie régionale peuvent tendre vers des plats datés et conservateurs, car les lieux reproduisent souvent de vieux classiques fatigués pour un marché vieillissant et sans aventures.Depuis son ouverture en 2016, O'Brien n'a pas craint de briser ce moule, offrant un menu en constante évolution qui met en valeur sa créativité. et esprit d'entreprise. En raison de la demande populaire, un plat peut parfois occuper une place à long terme ou récurrente au menu, comme le houmous avec des saucisses sucuk et des piments marinés. Mais en général, l'offre reste fraîche et saisonnière, car l'ouverture d'O'Brien aux influences et son énergie agitée garantissent que le changement est la vraie constante. Cependant, carbonisé n'est pas seulement une expérimentation sauvage. Ce chef a de sérieuses côtelettes de cuisine. Un apprentissage qui a commencé à Bathurst et s'est terminé au révolutionnaire Darley Street Thai de David Thompson. Plus d'années de formation ont été passées dans les restaurants emblématiques de Sydney Bentley Dining, Universal et Bistro Moncur à son apogée en tant que l'un des meilleurs restaurants français d'Australie. O'Brien a trouvé son premier rôle de chef cuisinier à l'institution Pyrmont Alira avant de perfectionner ses compétences à l'étranger dans les cuisines des Caraïbes, de Bali et de Thaïlande. Cette riche tapisserie d'expérience conduit l'ouverture d'esprit d'un menu chez Charred qui défie l'étiquetage cliché. "Je ne veux pas être limité à une seule cuisine ou style. Si quelques ingrédients vont bien ensemble, vous pouvez généralement le faire fonctionner si vous les cuisinez correctement." En fin de compte, l'envie de s'installer avec sa jeune famille et la redécouverte des produits d'exception de sa région d'origine l'ont amené à revenir à ses racines. Une appréciation de nos célèbres producteurs s'étend au menu. O'Brien souligne fièrement les contributions apportées par les goûts de Thornbrook Orchard de Nashdale, Spuds de Millthorpe du fermier Doug et le fermier d'Orange aux étoiles, Greg Kocanda de Block 11 Organics. Un four en fer forgé à bois fait sur mesure est l'instrument parfait pour unir de grands produits et des compétences culinaires raffinées avec une saveur distincte "carbonisée". L'approche de Charred de sortir des sentiers battus va au-delà de l'offre de plats et de vins. Lorsque Covid-19 a claqué la porte des entreprises alimentaires à travers le pays, O'Brien a tenu bon. Charred a pivoté vers un modèle à emporter temporaire pendant trois mois de dur labeur. Un système de réservation automatisé a permis au personnel de concentrer son temps sur l'amélioration du produit et le concept de menu de dégustation a apporté des avantages à la fois à l'entreprise et à ses clients. Lorsque la nation est sortie du verrouillage, la persévérance d'O'Brien a été récompensée par un flux constant de clients reconnaissants qui ont régulièrement rempli la salle à manger à pleine capacité. Une innovation supplémentaire est prévue pour 2021 car il a l'intention d'ouvrir une petite zone dans le restaurant pour des collations et des boissons au bar. "Je veux faire quelque chose pour les habitants qui ne veulent pas d'un repas complet, juste un verre de vin et quelques amuse-gueules." Nul doute que ce sera encore une autre avenue pour une délicieuse créativité et innovation. Le Central Western Daily compte sur votre soutien pour continuer à faire ce que nous faisons. Si vous n'êtes pas déjà abonné, pensez à vous joindre à nous. Pour aussi peu que 3 $ par semaine pour un accès numérique complet, un abonnement représente une grande valeur.

/images/transform/v1/crop/frm/LTQVjNAiTH6LpDNXnFnXZp/833b0abe-b712-41cb-9722-59e8c44503fa.jpg/r2_0_636_358_w1200_h678_fmax.jpg



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *