Nick Lees: la Chambre de commerce d'Edmonton dirige un défenseur sans faille de l'Alberta

janet riopel stars


Contenu de l'article suite

«À l'heure actuelle, je leur donne une petite somme d'argent à Noël et ils décident des causes qu'ils aideront, comme les sans-abri, les refuges pour animaux ou peut-être un éléphant orphelin.

Riopel, récipiendaire de la médaille du jubilé d’or de la reine et honorée en tant que femme de vision de la télévision mondiale, fait remonter sa personnalité énergique à ses jours au lycée archevêque MacDonald.

«J'ai commencé à travailler en 9e année, en tant que standardiste de nuit et de fin de semaine pour un concessionnaire automobile tout au long du secondaire», dit-elle. «J'ai gagné assez d'argent pour voyager à travers l'Europe après avoir obtenu mon diplôme.»

Janet Riopel s'est réjouie de ses efforts après une randonnée sur le mont Etna en Sicile, le plus haut volcan d'Europe et l'un des volcans les plus actifs au monde.
Janet Riopel s'est réjouie de ses efforts après une randonnée sur le mont Etna en Sicile, le plus haut volcan d'Europe et l'un des volcans les plus actifs au monde. Fourni

Agée de 19 ans, Riopel s'est mariée, a eu deux enfants au début de la vingtaine et est allée à l'école postsecondaire pendant huit ans après avoir réalisé que les possibilités étaient autrement limitées.

«J'ai progressé progressivement vers des postes de plus en plus responsables dans le domaine de l'aménagement du territoire», dit-elle. «J'ai travaillé à plein temps pendant la journée, je suis rentré à la maison pour m'occuper de deux bébés, puis je les ai installés avant d'aller à l'université le soir.

Les journées complètes sont toujours un chemin familier aujourd'hui, car elle aide à guider les entreprises d'Edmonton à la fois à travers le COVID-19 et l'économie la plus difficile qu'Edmonton ait jamais connue.

Quelques réflexions sur Riopel, dont les nombreux postes comprennent la participation aux conseils d'administration du NAIT, de Compassion House et de l'Urban Development Institute.

COVID-19: "Il n'y a pas de solution à court terme. Le monde va nous lancer plus souvent ce type d’événement. Si nous ne pratiquons pas une bonne hygiène, nous ne survivrons pas. Les poignées de main appartiennent au passé et le port d'un masque est tellement facile.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *