Le Nasdaq demande l'autorisation d'exiger la diversité dans les sociétés cotées

12091546


Le Nasdaq cherche à obtenir l'autorisation des États-Unis pour exiger plus de diversité dans les conseils d'administration des sociétés cotées à la bourse basée à New York.

C'est la première grande bourse à poursuivre une telle exigence.

La proposition déposée mardi auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, si elle est approuvée, exigerait que toutes les sociétés cotées en bourse divulguent publiquement des statistiques cohérentes et transparentes sur la diversité de leur conseil d'administration.

Il faudrait que la plupart des sociétés cotées au Nasdaq aient, ou expliquent pourquoi elles n'ont pas, au moins deux administrateurs divers.

Cela comprend un membre du conseil qui s'identifie comme une femme et un autre qui s'identifie comme une minorité sous-représentée ou LGBTQ.

Les sociétés étrangères et les petites sociétés déclarantes auraient une flexibilité supplémentaire pour satisfaire à cette exigence avec deux femmes administrateurs.

Un signe pour Wall Street (MArtin Keene / PA)
Un signe pour Wall Street (MArtin Keene / PA)

Les conseils d'administration sont majoritairement blancs et masculins.

Selon le recensement de la diversité des conseils d'administration de 2018 de l'Alliance for Board Diversity et du cabinet de conseil Deloitte, les femmes ne détenaient que 22% des sièges Fortune 500 en 2018, contre 20% un an plus tôt et 16% en 2010.

Les hommes blancs détenaient 66% des sièges du conseil d'administration du classement Fortune 500 en 2018.

Les Noirs détenaient près de 9% des sièges en 2018, contre près de 8% en 2010.

«Cette proposition et ce partenariat donnent aux entreprises l'opportunité de progresser vers l'augmentation de la représentation des femmes, des minorités sous-représentées et de la communauté LGBTQ + dans leurs conseils d'administration», a déclaré Nelson Griggs, président de la Bourse du Nasdaq, dans un communiqué préparé.

«La diversité des entreprises, à tous les niveaux, ouvre une voie claire vers l'innovation et la croissance.

«Nous sommes inspirés par le soutien de nos émetteurs et de la communauté financière dans cet effort et nous sommes impatients de travailler avec des entreprises de toutes tailles pour créer des conseils d'administration plus forts et plus inclusifs.»

Nasdaq a déclaré que l'objectif de la proposition était de donner aux parties prenantes une meilleure compréhension de la composition actuelle du conseil d'administration d'une entreprise et de renforcer la confiance des investisseurs dans le fait que toutes les sociétés cotées envisagent la diversité lors de la recherche de nouveaux membres.

La proposition exigerait que toutes les sociétés cotées au Nasdaq divulguent publiquement les statistiques sur la diversité au niveau du conseil d'administration via le cadre de divulgation proposé par le Nasdaq dans un délai d'un an après l'approbation par la SEC de la règle d'inscription.

Toutes les entreprises devront avoir un administrateur diversifié dans les deux ans suivant l’approbation par la SEC de la règle de cotation.

Les sociétés cotées sur le Nasdaq Global Select Market et le Nasdaq Global Market devraient avoir deux administrateurs divers dans les quatre ans suivant l'approbation des règles de cotation.

Les sociétés cotées sur le Nasdaq Capital Market devraient avoir deux administrateurs différents dans les cinq ans suivant l’approbation de la SEC.

Les entreprises qui ne peuvent pas atteindre les objectifs de composition du conseil dans les délais prescrits ne seront pas sujettes à la radiation si elles fournissent une explication publique des raisons pour lesquelles elles n'ont pas atteint les objectifs.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *