La Malaisie ferme à nouveau des cinémas en raison de la deuxième vague de coronavirus

coronavirus placeholder covid19 variety 4


Les exploitants de cinéma malais ont fermé leurs portes pendant au moins un mois, à la suite de l'escalade de l'épidémie de coronavirus dans le pays.

La décision était volontaire et annoncée par l'Association malaisienne des exposants de films (MAFE). Alors que la date réelle de fermeture peut varier légèrement, les deux plus grandes chaînes Golden Screen Cinemas et TGV ont cessé d'admettre des clients lundi (2 novembre).

La Malaisie est sous verrouillage, connu sous le nom d'ordonnance de contrôle des mouvements, à des degrés divers depuis le 18 mars, afin de tenter d'arrêter la propagation du coronavirus. Le nombre de cas étant à nouveau en forte hausse, lors d'une deuxième vague qui a débuté au début d'octobre, le MCO a été prolongé jusqu'à fin décembre. Le pays a enregistré 32 500 cas confirmés, selon les données de l'Université Johns Hopkins, et 249 décès attribuables.

«La fermeture est une décision cohérente prise par l'industrie à la lumière de la récente mise en œuvre conditionnelle de MCO, qui oblige les cinémas à rester fermés, couplée à un manque de sorties de nouveaux films à court terme qui sont essentielles pour attirer les cinéphiles vers les cinémas. "

GSC restera fermé jusqu'en décembre. D'autres opérateurs surveilleront la situation et pourront décider de rester fermés plus longtemps.

Les cinémas en Malaisie étaient auparavant fermés pendant plus de trois mois du 18 mars au 1er juillet de cette année, mais ont rouvert en juillet. Le nombre de participants, cependant, n'a pas augmenté, et les rapports locaux suggèrent que le box-office pour l'année à ce jour fonctionne à 90% en dessous des niveaux normaux.

Cela a mis une pression énorme sur les opérateurs de cinéma. Le PDG de GSC, Koh Mei Lee, a déclaré aux médias locaux que l'industrie malaisienne des expositions perdait 1,4 million de RM (340 000 dollars) par jour.

Même avant les dernières fermetures, la troisième chaîne classée MBO, soutenue par la société de capital-investissement Navis Capital, a déposé une demande de liquidation volontaire. Il a fermé 17 de ses 27 salles le 12 octobre.

D'autres chaînes ont commencé à rechercher diverses formes de revenus, telles que les jeux, les achats en ligne et les concessions. Ils devraient également solliciter l'aide du gouvernement auprès du régulateur de l'industrie cinématographique FINAS et du ministère de la Santé.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *